Semaine 2 : Desillusions et remotivation en pays africain

Publié le par Manon

Samedi :

Aujourd hui, on mange de la viande ! Du poulet ! Mais attention, en afrique, on mange tout dans le poulet. Absolument TOUT. Mon frere adoptif avait par exemple dans son assiette la tete et une patte. Genre moi j aurais eu ca dans mon assiette je n y aurais meme pas touche ... !

Aujourd hui je me lave les cheveux et les brosse devant la maison, assise sur un rocher. Une fois l affaire finie, je remarque que tous les enfants du village se sont attroupes pour m observer me brosser les cheveux. Eh oui, ici les filles ont le crane rase. Vous allez me dire, qu est ce qu elle avait aussi a se brosser les cheveux dehors ? Eh bien ma maison ayant un toit en tole, quand il fait chaud, rester a l interieur, c est du suicide.

Dimanche :

debout a 7h30 pour aller a l eglise. Oui oui, vous avez bien lu. Mais bon, on ne m a pas laisse le choix, et on va dire que c est pour l interet touristique. L expedition commence par une petite randonnee, car l eglise se trouve encore plus haut dans la montagne. Alors il faut savoir qu une messe en francais, c est deja chiant, mais alors une messe dans une langue qu on ne comprend pas, j en parle meme pas ! Du coup comme je ne captais rien, j ai mis en route mes fonctions d observation. Alors, pendant la messe, au Kenya, il y a :

- des gens qui se curent le nez

- des gens qui dorment (le papi au fond de l eglise, mais bon pour sa defense il a 85 ans, donc il doit se remettre de la rando pour monter a l eglise !).

- des gens qui donnent le sein a leur bebe

- une fille qui arrive avec un pot de pop corn (genre elle va au cinema).

Au debut de la messe, ils ne faisaient que chanter, j ai cru que ca allait etre comme ca tout le long mais non, fausse joie, ensuite ils se sont mis a parler en je ne sais quelle langue. A la fin, une meuf de l eglise est venue pres de moi car elle voyait que j etais lonely (ma mere adoptive chantait et jouait du tam-tam) et m a traduit un peu ce que disait le pretre, bon au final, rien de transcendant hein, toujours le meme baratin : si tu n arrives pas a dormir la nuit, c est que tu penses a de mauvaises choses, et que tu es une mauvaise personne, tu dois te repentir ou tu n iras pas au paradis, blablabla. Je suis donc une mauvaise personne.

Ca m a fait trop rire, mon frere adoptive avait une bible entre les mains, mais en anglais. Or il ne parle pas un mot d anglais. Genre il aurait pu la tenir a l envers, ca n aurait rien change ! D ailleuirs, ma mere adoptive m avait donne une bible a moi aussi. Enfin des extraits, classes selon les moments ou on est censes les lire : exemple : quand tu es loin de chez toi, quand tu te sens seul, etc. Bon, j en ai lu quelques uns, personnellement, je ne vois pas trop en quoi c est cense nous aider, pour chaque situation, c est toujours la meme chose : tu n es pas seul, Jesus t aime et veille sur toi blabla. Bref, je suis irrecuperable. Ah oui, alors en chemin, Ruth, ma mere adoptive, me demande comment je vais a l eglise en france, si j y vais en voiture. Elle a failli avoir une attaque quand je lui ai dis qu en fait je n y allais pas du tout. Et une deuxieme attaque quand j ai dit que les eglises etaient vides en france. Sinon a la fin du service, les gens vont faire signer un petit livret par les gens de l eglise, genre pour prouver qu ils viennent bien tous les dimanches. Si il faut montrer son livret a l entree du paradis, je suis foutue.

Ah oui alors a un moment, le cure se met a parler en anglais et dit que Dieu benit cette eglise, la preuve, il a envoye un visiteur pour quatre mois. Moi. Et la, il me fait venir a l autel et me demande de me presenter devant tout le monde. Oh my god. Donc je dis : je m appelle Manon, je suis francaise, et je vais habiter chez ruth pendant 4 mois. Et la, y a une meuf qui traduit en langue locale. C est pas enorme d avoir un interprete ? Si ca tombe elle a traduit de la merde. Genre : salut, je m appelle manon, je suis une grosse mongole donc pardonnez moi si je dis de la merde. Puis apres j ai saute sur l autel, fait un signe rock and roll et j ai hurle 'fuck the church ! Dieu n existe pas, tout ca, c est pour vous faire peur et vous empecher de penser par vous meme !' Mais bien sur manon, on change de lieux mais pas de fantasmes hein ?!

L apres-midi, je suis allee a la reunion de Life Link Youth Group, le groupe qui m accueille. J y rencontre une autre volontaire, finlandaise, qui est la depuis decembre, et qui me met au jus tout de suite : on est des touristes, pas des volontaires. En deux mois, elle n a fait que visiter les fermes des differents membres. Elle espere que j aime lire et faire la sieste. La reunion debute. En fait, la chorale debute, plutot. On passe une heure a ecouter chanter les membres de l assoc, en swahili, du gospel. Et on n a pas les paroles. Puis Miksu et moi sommes relachees. On va boire un verre. Je demande un fanta. Froid ? me demande le serveur ? Non non, chaud, d ailleurs si vous pouviez le passer au micro-ondes 10 minutes. J essaie de noyer mon desespoir et ma frustration dans mon fanta, mais ca ne marche pas vraiment. Je me couche blasee et degoutee. Le volontariat, c est une grosse blague.

Lundi :

Je me reveille avec L IDEE. Je vais developper le tourisme equitable dans mon village. Prendre contact avec des organismes de tourismes equitable en france pour inclure le sejour dans mon village dans une brochure. Puis je vais former un guide en francais. Trouver des familles d accueil qui auraient un revenu supplementaire en recevant les touristes. Leur enseigner les bases du francais. Faire un programme d activites et de visites. Voila, je suis remotivee, reste plus qu a convaincre Salome, la chef de Life Link, et a me lancer ! Vaste projet ! Et je ne sais absolument pas comment m y prendre !

Aujourd hui je rencontre une membre de KDVA, l assoc qui m a envoye ici. La meuf me propose de changer de projet si vraiment je ne fais rien ici. Mais j aime trop mon village, mes montagnes, et ma famille d accueil !

En fait je suis un peu comme la soeur handicapee, a qui on filerait uniquement les taches les plus simples. Genre trier le riz ou les lentilles (enlever les cailloux et bebetes qui trainent au milieu).

Mardi :

Premier jour en tant que 'volontaire'. Miksu et moi visitons la ferme d un membre de Life Link. On s y promene. On boit du the. On mange du soja. Et je joue une chanson a la guitare, avec une guitare qui trainait dans la ferme. Voila, c est tout. Ah et on a vu des chevres, les lapins et des cochons d inde aussi. Ils bouffent les cochons d inde ici. Le gars en a chope un pour qu on puisse lui chatouiller le ventre. Il l a tellement etire que j ai cru qu il allait se mettre a jouer de l accordeon avec le cochon d inde. Le gars nous a offert un regiment de bananes a chacune, nous a fait signer le livre d or des invites, nous a fait promettre de revenir, puis nous sommes partis. Nous retournons chez le membre de Life link qui nous a emmenes a la ferme. On remange. J ai l impression qu il y a une conspiration contre moi. En effet, hier, j ai parie avec Rebecca, ma soeur adoptive, que je ne grossirai pas. Si je grossis, je perds et je dois escalader un arbre. Si je ne grossis pas, elle perd, et c est elle qui grimpe a l arbre ! Sauf que moi on n arrete pas de m offrir a bouffer a droite et a gauche, alors qu elle saute le repas du midi quand elle est toute seule. Bref, je suis mal barree. J ai explique que je ne pouvais pas grossir car j avais deja ma robe pour le mariage de ma soeur. Bah, tu t acheteras une nouvelle robe, qu elle me dit. Certes. La meuf de life link nous offre encore des mangues, puis je remonte, non sans peine dans ma montagne (bah oui, avec un sac rempli de bananes et de mangues, pas facile !). Le soir, il se met a pleuvoir, et meme a greler !!! Il faut savoir qu ici, quand il pleut, on ne s entend plus parler dans la maison, et qu en plus, le toit fuie par endroits... Je peine a m endormir...quand ce n est pas les ronflements de ma mere adoptive (qui dort a 1m de moi), elle s endort avec la radio a fond...

Mercredi :

On visite une nouvelle ferme. Enfin cette fois on bosse un peu. On passe une heure a piler du mais. Puis on beche le jardin. Si c est pas le bon plan ca de faire venir des volontaires de France, les faire payer, puis de les faire becher ton jardin en plein soleil, et de les regarder faire en rigolant. Bah oui, y a que deux beches. Bon certes, les revenus des legumes plantes ici vont a l assoc, pour financer des actions. Quelles actions, ca je ne sais pas mais bon ! Leur chorale du dimanche peut-etre. Il fait trop chaud, moi je beche uniquement a l ombre des arbres. Ca donne un resultat surprenant a la fin.

Puis ils nous offre a manger. De l ugali, le truc qu on bouffe a tous les repas (une sorte de puree de mais). Et on a droit aux questions auxquelles on repond dix fois par jour, non par heure : vous mangez de l ugali en france ? Vous faites poussez quoi dans vos jardins ? etc. Puis ils nous font faire le tour du jardin en nous montrant : ici, des bananes. Ici, des avocats. etc. Meme moi qui n y connait rien en legumes, je commence a connaitre le discours par coeur. On nous offre des bananes a emmener chez nous (ils ont peur qu on creve de faim chez nous ou quoi ?!) puis on s en va. Il est 13h, notre journee de volontaire est terminee.

Jeudi :

Je rejoins Miksu et une volontaire allemande(qui est dans une autre assoc mais qui ne glande rien non plus) et nous allons au marche. Achat du jour : du PQ ! Eh oui, ici, je ne sais pas comment ils font pour se torcher le cul, mais en tout cas, ils n ont pas de PQ, donc... achat indispensable, surtout vu ce qu on bouffe ici (sans vouloir donner de details...).

L aprem, j ai rendez-vous avec la chef de l assoc pour lui parler de mon projet de tourisme equitable. Je suis trop contente, elle est d accord pour que je lance le truc ! Je ferai peut etre quelque chose pour finir ! :)

Deuxieme bonne nouvelle : cosmo va publier un autre de mes articles ! Achetez donc cosmo en avril et en mai ! :)

Realisation du jour : je suis contente de ne pas etre une poule. Je viens de voir un coq se taper une poule, duree de la chose, 12 secondes, preliminaires, neant.

Vendredi :

On visite encore une ferme. On beche un peu. On va voir le business de la fille (elle a un stand ou elle vend du mais). On bouffe. Cybercafe pour envoyer un mail a organisme de tourisme equitable, maintenant que j ai l accord de Salome. Puis retour a la maison, avec un kilo de bananes encore une fois.

Un truc marrant, c est qu ici, les gens enterrent les personnes de leur famille dans leur jardin (un peu comme nous et nos chiens). Du coup c est sympa, tous les matins, tu peux dire : ' mhh quelle belle journee qui s annonce ! salut grand-pere, ca va ? pas trop emmerde par les vers ?". D ailleurs dans la maison des gens, outre decoration kitch et calendriers perimes, il y a souvent des photos d enterrement : tous les gens autour du cercueil. Mh, pourquoi pas !

Ce soir, lecon de kiswahili avec les enfants. Je suis contente, les deux filles ne m avaient pas encore parle depuis que j etais la ! Omo, le garcon de 8 ans, etait le seul a jouer avec moi. C etait long, mais ca y est, j ai apprivoise mes freres et soeurs ! Ils viennent meme se brosser les dents dehors avec moi le soir maintenant, alors qu avant ils me regardaient bizarre quand je le faisais !

Samedi :

Aujourd hui, je vais visiter un college-lycee. J assiste a un cours d anglais et a un cours d histoire (sur la colonisation, super interessant d ecouter le point de vue africain...!). Le cours d anglais porte sur les verbes modaux (must, shall, etc...). Exemples donnes par les eleves :

- we shall not fornicate ! (repris en choeur par les 40 eleves)

- i will bring mangoes to the visitor (moi).

Puis les profs m ont presentees a la classe et les eleves m ont pose des questions sur la France. Dont :

- qu est ce que vous mangez ? Est ce que vous mangez du serpent ? (ah non, ca, c est en asie !).

- la polygamie est elle autorisee ?

- a quel age on se marie ? Helene, j ai parle de toi, j ai dit qu en France, on pouvait vivre avec son copain sans etre marie, et que personne ne s exclamait "oh mon dieu" d un air terrifie, ils etaient morts de rire. La je suis partie un peu loin je crois dans mes explications sur la contraception etc...

- et toi tu es mariee ou celibataire ? (remarquez qu on ne peut etre que l un ou l autre ici !).

Je ne sais comment, je me suis retrouvee a chanter la marseillaise, petit papa noel et vive le vent. Grand moment de solitude.

Realisation du jour : en fait, la vie au Kenya est bien plus luxueuse que celle en Australie :

- je ne dors pas dans ma voiture ni par terre dans une tente, mais dans un lit.

- je prends une douche CHAUDE TOUS LES JOURS, et non une fois de temps en temps quand on trouve une douche de plage, froide. Quand je dis que je prends une douche ici, c est une douche au seau hein, on est d accord ?!

- meme si les autres volontaires se plaignent qu on mange toujours la meme chose, ca reste plus varie qu en australie ou je ne bouffais que du thon !!!

Bref, le luxe au final. En Australie, je me deplacais entouree d une nuee de mouches. Ici, je me deplace entouree d une nuee de gosses. Qui repetent inlassablement 'mzungu mzungu' (blanc) "how are you how are you", et meme parfois "happy new year". Comme quoi, Gad Elmaleh se moquait des francais qui souhaitaient la bonne annee jusqu en fevrier, mais ici, c est toute l annee qu on la souhaite !

Probleme du jour : comment eviter la messe demain ? Dire que je suis bouddhiste ?!

Voila, c est tout pour cette semaine !

Ah oui, c est pas mon genre de reclamer, mais si vous voulez m envoyez une petite carte postale pour mes 25 ans (le 23 fevrier !), elles sont les bienvenues a l adresse suivante :

Manon SAINT POL

Life Link Youth Group

P.O. BOX 304

LUANDA

KENYA

Quant a moi, je vous enverrai cartes postales des que j en trouverai ! Donnez-vos adresses si vous en voulez une !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article