Week end a Kakamega Forest

Publié le par Manon

Week end a Kakamega Forest
Week end a Kakamega ForestWeek end a Kakamega Forest

Samedi et dimanche dernier donc, week-end a Kakamega Forest. Bon, au final, j'ai vu dans ma vie des forets plus impressionnantes, surtout en Australie. Mais par contre, je ne regrette pour rien au monde les 50 euros que j'ai du debourse pour y aller. Je vais vous dire pourquoi : parce que pendant presque 24 heures, je n'ai pas entendu un seul "Mzungu, mzungu, how are you, how are you ?". Et ca, franchement, c'est le bonheur. Vous ne pouvez pas comprendre, je vous jure, il faut l'avoir vecu.

En Australie, l'enfer c'etait les mouches. Mais je viens en fait de trouver un avantage aux mouches : on peut les tuer (ou essayer en tout cas). Ou mettre une moustiquaire sur la tronche. Alors que les gosses, tu ne peux rien faire. Rien. J'ai essaye de leur repondre, en francais, en anglais, en swahili. J ai essaye de les imiter. De les ignorer. Et meme de leur montrer le peu de nichons que j'ai (non je rigole), mais rien n'y fait. Vendredi je suis dans ma chambre, je m'apercois qu'il y a des gamins le nez colle a ma fenetre. J'y colle le nez moi aussi. Ca ne les perturbe pas plus que ca. Finalement je pete un cable et demande a la fille si elle n'a vraiment que ca a foutre de sa vie pour me regarder comme ca pendant des heures. En fait, oui je crois. Mais merde a la fin, je suis blanche okay, mais on chie par le meme trou quoi ! J'en viens a en faire des scenarios, selon les circonstances. Vendredi, on epluchait des patates pour faire des frites, j'en venais a imaginer choper un gamin et lui foutre la face dans l'huile bouillante, pour l'exemple. Oui, j'en deviens violente, mais croyez-moi, entendre mzungu pendant trois semaines, ca joue ur les nerfs. Meme quand on croit qu'ils ne sont pas la, ils sont en haut d'un arbre et m'interpellent de la-haut. AUCUN repit. Du coup, ce week-end dans cette foret protegee, c'etait juste le paradis !

Bon alors il faut savoir que j'ai eu la grande idee de camper plutot que de louer une hutte. Donc j'ai transporte ma minuscule tente, mon matelas, mon sac de couchage et ma serviette de bain...c'etait la misere dans les matatus, et tout ca ne nous a fait economiser que 5 dollars par personne. Et oui, nous avons paye 20 dollars, chacune, pour planter une tente de 2m sur 1,5m, meme pas, sur un bout de pelouse deserte. Le truc que j'avais oublie, c'est que dans cette tente, je dois dormir en diagonale, sinon je ne rentre pas dedans. Du coup, comme j'etais avec la volontaire finlandaise et mon backpack, j'ai "dormi" pliee en quatre. En fait je n'ai pas dormi. Ca m'a rappele la Grece, avec Sarah. Je ne sais pas comment on a tenu 5 semaines comme ca. Bien sur, il a plu, donc on a eu les pieds trempes puisque l'etencheite de la tente est a revoir... Bref, c'etait les plans a la con de manon, nouvel episode. Pour samedi soir on avait achete...des noodles. En fait c'est Miksu qui a fait les courses, quand j'ai vu qu'elle avait achete des noodles et pas des vraies pates, j'ai failli avoir une attaque (trop mange cette merde en australie, je ne peux plus !!!) mais bon, je suis une aventuriere, j'ai brave l'epreuve. Sauf qu'en fait, on n'avait rien pour cuisiner, du coup on est allees voir la gerante du camping : "vous voulez louer des ustensiles ?". Euh, non, en fait, on voulait vous les emprunter...mais pardon, on est en afrique, rien n'est gratuit ici...! Elle nous propose de nous faire a manger plutot (elle a pitie de nous et nos noodles chinoises), pour la modique somme de 500 schillings. Euh, elle nous cuisine quoi a ce prix-la, du singe ???! En parlant de singes, on a vu le singe du roi lion, rafiki ! (enfin vu...entrapercu 15 secondes quoi !). Sinon, le parc valait le coup aussi parce que j'ai pu prendre une vraie douche !!! Bon, je n'avais pas vu le bouton pour l'eau chaude, du coup j'ai commence a l'eau froide, en m'entendant hurler, Miksu m'a dit : "euh Manon...tu sais qu'il y a un bouton pour l'eau chaude, hein ?". Non. Mais merci de me le dire...! J'aurais jamais imagine qu'il pouvait y avoir de l'eau chaude ici.

Bref, le samedi, on a fait une rando de 4h dans la foret tropicale, avec un guide, il faisait trop chaud, je n'en pouvais plus. Et le lendemain matin, on etait censees se lever a 6h pour monter voir le lever de soleil a un point de vue, mais comme il pleuvait encore, et que je n'avais pas dormi de la nuit, on a eu la flemme et on y est allees qu'a 8h. De toutes facons, y'avait trop de nuages pour voir le lever de soleil. Mais bon, on a vu plein de singes et trouve une liane ou faire tarzan (videos en ligne un de ces jours).

Puis le dimanche, on s'est arretes a l ecole qui enseigne le francais, pour assister a un festival de francais et d'allemand. Je kiffe aller dans les ecoles, on y mange toujours bien. Bon, le seul probleme, c'est qu'il faut toujours faire un speech, c'est emmerdant, je ne sais jamais quoi dire... Puis retour dans mes montagnes. Je prends une douche (y'a pas de bouton pour celle-la) histoire d'enlever la crasse heritee du matatu. Et la, je vois des gosses qui m'epient a travers le mur vegetal. Ben tiens, ca m'etonnait aussi qu'ils n'aient pas encore eu la brillante idee de venir voir a quoi ressemble le cul d une mzungu. Toute la serennite et les bonnes ondes de kakamega envolees. Maintenant je comprends pourquoi l'italienne est allee 11 fois dans cette foret en 1 an...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article