Semaine 3 : De decouvertes en decouvertes

Publié le par Manon

Apres deux semaines dans mon village, ca y est, je commence a m habituer a ma maison, et je ne cogne plus dans les hauts de portes qu une fois sur cinq, youhou !

Que vous raconter cette semaine ?

Avant chaque repas, les enfants prient et remercient le seigneur pour la nourriture et pour sa presence dans la maison. Et ben moi sa presence, je veux bien y croire, car tous les matins, quand je me leve :

- mes bouteilles d eau se sont miraculeusement remplies pendant la nuit

- ce que j avais pose par terre a atteri par l operation du st esprit sur une chaise ou une table

- le petit dejeuner est pret et n attend plus que moi

- l eau de ma douche est chaude.

Mais en fait, dieu, il s appelle Rebecca, Ruth, Omo, Naomi et Dory. Bon, le seul inconvenient, c est que ma "mere" met des cendres dans ma bouteille d eau sous pretexte que "ca rend fort". C est surtout tres degueulasse, a chaque fois j ai l impression d avaler les cendres d un mort. Faudrait qu je lui demande d arreter mais je n ose pas...

Sinon a chaque fois que j entre dans une maison, les gens remercient Dieu pour la presence d un visiteur et l honneur que je leur fais en entrant dans leur maison. Donc desormais en France, quand je viendrai chez vous, vous serez pries de bien vouloir remercier le seigneur pour le privilege que je vous fais en vous accordant ma presence. Sinon je me casse.

Un truc qui me choqu : y a pas de poubelle. L autre fois, je demande a rebecca ou je dois jeter ma plaquette de cachets anti-malaria, vide. Elle me dit dans le trou des toilettes. Je m horrifie : mais... c est du plastique ! Elle me dit : sinon, on peut le bruler. Et moi de m horrifier encore plus. Autant que ruth quand je lui ai dis que les eglises etaient vides en france. L ecologie est la nouvelle religion de l occident. Bref, l ecologie est une notion qui n existe meme pas au kenya, ce qui n est apres tout pas si surprenant, ils ont d autres chats a fouetter, leu survie par exemple.

Ca va faire deux semaines que je suis ici, mais y a des bebes qui pleurent toujours en me voyant. Je peux concevoir qu on me trouve moche, mais de la a en pleurer, je trouve que c est tout de meme un peu exagere. Surtout passe le choc de la premiere fois.

Sinon ma semaine :

Dimanche : j ai reussi a esquiver la messe. Mais du coup les gosses n y sont pas alles non plus. J ai dessine un peu, ils se sont tous attroupes autour de moi. E bon...je ne suis pas non plus Van Gogh...mais je crois qu ils etaient choques de voir un adulte "perdre son temps" a faire une activite aussi...futile. Faut dire qu ici le mot loisir n existe pas. Les gens bossent tous les jours, et le dimanche, ils vont a la messe et ils font la lessive a la main, point final. Ensuite j ai sorti mon zen-zen et leur ai demande de deviner ce que ca pouvait bien etre. De l herbe prehistorique pour les vaches. On ne me l avait jamais faite celle la. Puis nous avons joue a cache-cache. J ai trouve une super cachette entre des rochers, j y suis reste cachee des heures, morte de rire, avant de les aider en les appelant, sinon on y aurait passe la nuit. L aprem je suis allee a la reunion de l assoc, et j ai commence a leur enseigner une chanson francaise. Salome, la chef, notait au tableau les paroles, selon leur prononciation, ce qui donne quelque chose d assez horrible mais tres drole. Je vous mettrai une photo du tableau pour que vous essayiez de trouver de quelle chanson il s agit !

Lundi : Miksu et moi allons mange avec sa pote allemande et une italienne qu on a rencontre la semaine derniere dans la rue. C est marrant, a l etranger, des que tu croises un blanc, tu vas forcement lui parler, alors que si tu le croisais en Europe, tu ne le regarderais meme pas. Bref, je me fais chier parmi leurs conversations de touriste blanc. Je suis contente de retourner me refugier dans mes montagnes.Je realise que, malgre tous les voyages que j ai fait, c est la premiere fois de ma vie que j experimente la "vraie vie des locaux". Et je kiffe. Le seul avantage de ce rendez-vous entre blancs, c est qu on est toutes les quatre arrivees en meme temps, alors que d habitude, on attend toujours entre 15 minutes et 2h (veridique) avant que la personne n arrive.

Constation du jour : je n aimerais pas etre un chat dans une maison ou il y a aussi des poules. Surtout en afrique ou les chats n ont pas de gamelle avec des croquettes et ou ils doivent se contenter de ce que leur jette leurs maitres : les poules gobent TOUT avant eux.

Mardi : Nous visitons d abord un "hopital", puis nous allons dans une eglise assister a une conference sur les droits de l homme. Nous y avons appris des choses interessantes. Par exemple que la declaration des droits de l homme decoule de la bible. Mais aussi qu il ne faut pas se marier avec des enfants, car on ne sait jamais a quoi ils vont ressembler quand ils seront developpes. On ne sait jamais, des fois qu ils seraient moches. Non non, on n evoque absolument pas leur developpement psychique. C est dingue, a la fin de la conference, les gens parlaient de ce qu ils y avaient appris, que chaque enfant a le droit a un logement, a l education, a l amour de ses parents, etc, pour nous qui baignons dans les droits de l homme depuis toujours, ca parait si evident, mais ca ne l etait pas pour eux !

Mercredi : Nous rejoignons Joan qui nous emmene rencontrer des personnes seropositives. Elle s occupe en effet d un groupe de soutien et fait donc le tour des maisons une fois par mois pour voir comment tout le monde va. Honnetement, je ne suis pas super a l aise, je ressens le truc comme la visite d un zoo : et regardez dans cette cage, une femme seropositive, et dans celle-ci, encore plus triste, une petite fille seropo ? Maintenant mesdames messieurs, si vous voulez bien me suivre, je vais vous montrer les elephants ! Chacun nous a donc raconte, tres librement, la maniere dont il avait decouvert etre atteint du sida. La plupart du temps, c est la meme histoire. Le mari ou les parents meurent, du coup la femme et les enfants vont se faire tester. Le point positif c est que le gouvernement paie leurs medocs et qu apparement, ils ne crevent pas tous du sida.

Jeudi : nous allons a kakamega visiter un college ou une prof enseigne le francais. J hallucine en decouvrant sur place une salle contenant plein d ordinateurs, et des tas de bouquins de FLE ! Je me sens ici chez moi ! Je decouvre que la personne qui a installe tout ca est une des personnes qui a organise mon stage en Afrique du Sud. Incroyable ! Les eleves viennent nous chanter des chansons en francais et nous reciter des poemes. Bien sur, comme je suis la seule francaise, ils me les recitent droit dans les yeux, jamais de ma vie on ne m avait fait de telles declarations. Je dois me retenir de rire parfois. Aujourd hui j ai l impression d etre un seigneur du moyen-age, et que le village entier s est reuni dans le seul but de me divertir. Bon, ils n ont pas prepare tout ca pour moi, je vous rassure, mais pour un festival de langues qui aura lieu dimanche (et ou je vais moi aussi).

Vendredi : nous avons droit au meme type de visites que la semaine derniere (ce que miksu a vecu pendant 2 mois) : aller de maisons en maisons pour rencontrer tout le voisinage d une personne que nous ne connaissons meme pas. Poser les memes questions de maisons en maisons. Ah et on a epluche des patates pour faire des frites aussi (pour les vendre dans la rue). Je n avais pas epluche de patate depuis le record du plus gros cornet de frites du monde, je crois. Bon, rien a voir avec les frites de la friterie, mais apres 3 semaines a bouffer de l ugali, ca fait plaisir quand meme.

Je suis quand meme contente car Salome a pris en compte ce que je lui avais dit la semaine derniere et a adapte notre programme a nos "interets" ! :) Bon, pour l instant je ne suis toujours que spectatrice mais je pense que j ai besoin de cette periode pour bien comprendre le pays sa culture ses coutumes, avant d aller moi-meme faire des discussions de prevention sur le sida dans les ecoles et d aller raconter n importe quoi, qui ne serait pas adapte au contexte d ici.

Une journee typique :

A 5h du mat, le coq hurle. A 5h30, le reveil de ma "mere" sonne et dit "il est 5h30". Ma "mere" (qui dort a un metre de moi, derriere un rideau) hurle donc a son tour "Naomi !!!!" pour reveiller sa fille qui dort dans une autre "chambre". Puis tout le monde se leve (sauf moi) et se livrent a differentes activites dont j ai vaguement conscience a travers mon demi-sommeil. Ils commencent par jeter de l eau un peu partout par terre. J entends donc des schploc, schploc, jusque dans ma chambre. Pour l instant je ne comprends pas bien l interet puisque le sol est fait de terre battue mais bon. Puis ils passent une sorte de balais (en fait c est de la paille reliee ensemble, mais du coup il faut s abaisser). Puis ils petit-dejeunent avec la radio. Vers 8h, je me leve a mon tour. Je commence par me laver, avec la bassine d eau chaude qui m attend. Puis je petit-dejeune. The, pain et confiture, et parfois ruth m ammene une patate douce, ou une salade de mais et haricots et choux. Deja que je deteste les legumes mais alors a 8h du mat...atroce. Je m y fais cependant. Plus ou moins bien. Mieux qu aux poissons dont j ai parfois la charge de couper la tete. La premiere fois, il m a fallu 5 bonnes minutes avant de consentir a plonger la main dans le plastique de poissons, mais maintenant c est bon. Ensuite je descends de ma montagne pour notre "journee de volontaire". Voici comment ca marche :

Le fonctionnement d une visite :

On a rendez-vous a 9h avec un des 35 membres de life link. Il arrive plus ou moins en retard et nous amene d abord chez lui, a pied ou en mobylette. Puis on prend un deuxieme petit dejeuner (le premier chez nous). En general, du the, et des sortes de beignets, ou des chapatis, ou des bananes. Puis il nous emmene visiter un truc (une ferme, son jardin, ses voisins, ou autre). Si on va chez quelqu un, a nouveau on doit rebouffer un truc (souvent du mais avec des haricots) et reboire du the. Puis on retourne chez le membre de life link, ce qui prend toujours des heures puisque comme on est pres de chez lui, il connait tout le monde, et on doit serrer la main de tout le monde, et tout le monde tient a nous souhaiter bienvenue au kenya, etc. Parfois j ai l impression que ca ne s arretera jamais et que je suis condammee a serrer des mains pour l eternite. Par pitie, delivrez moi de cette malediction ! Ensuite on doit prendre le repas (meme si on a deja mange chez des voisins) car ils tiennent a ce qu on mange chez eux. Donc la on attend trois heures qu ils preparent l ugali. Puis enfin on mange. Ensuite ils nous donnent des bananes, des mangues, des avocats ou des oeufs a ramener chez nous. Et enfin on peut partir, vers 13-14h. J avoue que pour l instant, j ai un peu du mal a m interesser a leurs vies, car ils disent tous la meme chose ! Ils ont tous la meme vie ! Ce matin, avec Miksu, on se partageait l interrogatoire selon les maisons : on a fait le tour de chaque maison. Les deux premieres, Miksu a mene l interrogatoire, les deux maisons suivantes, c etait moi, et la derniere, on a enchaine les questions a deux, en 30 secondes, c etait plie et on avait plus rien a se dire :

- comment vous vous appelez ?

- vous avez combien d enfants ?

- comment ils s appellent ?

- ils ont quel age ?

- quel metier faites vous, vous et votre femme-mari ?

- vous avez quoi comme animux ?

- vous cultivez quoi ?

- vous allez a quelle eglise ?

et voila, on a fait le tour de tous leurs sujets de conversation. Apres moi, Miksu et moi on se regarde en priant pour qu on change de maison bientot.

Ensuite donc je rentre chez moi. Et la, je me pose sur un rocher, a l ombre, avec vue sur toute la vallee, et je lis, j ecris dans mon journal de voyage, je fais du tai-chi (je me suis fait grillee par mon "frere" de 8 ans, il etait mort de rire), ou je me repose. Ensuite parfois j aide rebecca a faire des trucs, preparer le repas, preparer le bois pour le feu, etc. Le soir, je vais voir le coucher de soleil sur un autre rocher. Puis je regarde rebecca preparer le repas. Ensuite avec les enfants, on va donner sa gamelle au grand-pere, qui habite quelques maisons plus loin, en essayant de ne pas me ramasser la gueule dans le noir dans un rocher. Puis vers 20h, on mange, dans la "salle a manger", plongee dans le noir, et eclaires avec une petite lampe a l huile. Je me brosse les dents dehors. Parfois je reste dans la salle a manger pour lire ou ecrire un peu. Parfois je vais me coucher. A 9h grand maximum je suis au lit. Et rebelote !

Le matatu : De jour en jour je suis surprise du nombre de personnes qui peuvent "tenir" dans le vehicule. 11 places assises, 24 personnes a bord (dont trois personnes hors du matatu, qui se tiennent dans l entree, a l exterieur, la tete a l interieur du matatu, au dessus des genoux d une autre personne). Parfois le siege est si pres du toit que je ne tiens pas assise et dois me plier, tete entre les genoux. Parfois on est tellement nombreux que le matatu galere pour monter la montagne. Nicolas Bouvier decrit la voiture selon les Kurdes de cette maniere : "ils ne pensent pas a la taille, ni a la capacite de la voiture, sorte de bourrique d acier destinee a porter le plus possible et a mourir sous les coups". voila, c est tout a fait ca. Avec Miksu, on se dit qu on devrait creer une association de protection des droits des voitures. Mais bon, je ne suis pas vraiment la personne ideale pour proteger les droits des voitures...!!

Les repas:

- toujours de l ugali (puree de mais)

- parfois riz

- rarement pommes de terres

AVEC :

- souvent des lentilles

- souvent du mais avec des haricots

- souvent du chou

- parfois : omelette (a la coquille, speciale dedicace a helene, tu adorerais !), petits poissons riquikis degueu

- rarement : boeuf (avec plein de gras), porc (idem), poulet (avec rien a bouffer dessus)

Voila, vous savez tout !

Ce week-end, je vais camper avec la finlandaise a Kakamega forest, la seule foret tropicale du kenya, j ai trop hate ! Au programme, deux randos (dont une au lever de soleil) et camping avec ma tente, qui s ennuie depuis l australie ! :)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mr elizabelth 20/11/2014 05:47

Hello ,i am Christie Bolt from New York Texas,i am 37 years old,i saw a comment posted by Wendy brim from Vegas, on how she was free from skin cancer with cannabis CANNABIS OIL by doctor adamuku , i was diagnosed of HP V infections for the pass two years , i contacted Wendy and she told me that this very doctor cures HP V cancer , and he also cures HIV/AIDS too, then i contacted DR.adamuku, so he told me what to do to get healing and free from HP V so i make provisions for the HERBAL CREAM which i used for two weeks and now just to see that the exact week which doctor adamuku told me i we be healed i was felling good and healthy , my skin regained, i went for check up in the hospital and my doctor told me that all the virus disappeared from my blood vessels and normal, then dr adamuku asked me to promise him that i we testify of his good herbal work to the world, so I we like you to contact him (dr.hakimherbalspellworld@gmail.com ) if you have any health issue i believe doctor adamuku we help you .here is his email address you can contact him DR ADAMUKUSOLUTIONTEMPLE@GMAIL.COM or you contact him here +2348109559892

mari 13/09/2014 22:04

Hello ,i am Christie Bolt from New York Texas,i am 37 years old,i saw a comment posted by wandy brimm from Vegas, on how she was free from skin cancer with cannabis CANNABIS OIL by doctor HAKIM , i was diagnosed of HPV infections for the pass two years , i contacted wandy and she told me that this very doctor cures HPV cancer , and he also cures HIV/AIDS too, then i contacted DR.HAKIM, so he told me what to do to get healing and free from HPV , so i make provisions for the HERBAL CREAM which i used for two weeks and now just to see that the exact week which doctor hakim told me i we be healed i was felling good and healthy , my skin regained, i went for check up in the hospital and my doctor told that me that all the virus disappeared from my blood vessels and normal, then drhakim asked me to promise him that i we testify of his good herbal work to the world, so I we like you to contact him (dr.hakimherbalspellworld@gmail.com ) if you have any health issue i believe doctor hakim we help you .here is my email adress you can contact me christiebolt@hotmail.com

gaga 06/07/2014 09:22

J'ai vécu avec cette maladie mortelle pour plus d'un an, mon mari, j'ai découvert que nous étions tous les deux séropositifs. Nous avions essayer par tous les moyens de vivre nos vies en dépit de cette chose dans notre corps n'est que lorsque nous sommes tombés sur ce herboriste puissante qui dépeint qu'il avait le cure.At début, nous étions plus sceptique, mais mon mari a insisté sur lui donner un essai et nous avons commandé pour certains de ses herbes et quelques semaines après avoir suivi le processus en raison de cette herboristerie, nous sommes allés pour un test comme il nous l'a dit aussi, nous avons été submergés de bonheur quand j'ai reçu le résultat à la clinique. Le taux de virus dans notre corps est tombé et dans quelques semaines nous ont été totalement guéris. Nous avons également demandé pourquoi il n'est pas venu sur le monde qu'il avait le remède et il a dit qu'il a fait en 2011, mais a été rejetée par l'équipe de recherche internationale. La chose la plus importante est pour vous d'être guérie si vous voulez savoir à propos de cet herboriste appeler sur +2349032913215 ou e-mail: ODINCURAHIV@GMAIL.COM. Dieu vous bénisse.
Contactez-le maintenant sur ​​ODINCURAHIV@OUTLOOK.COM