Semaine 13 : Kisumu and cie

Publié le par Manon

Jeudi :

Ce matin, je vais au marche. Comme d'hab, Ruth me demande de lui rapporter un truc. Je me dis que bon, pour une fois, comme Stella vient ce week-end, je peux faire un effort. Je lui ai ramene un ananas, a 1 euro (ce qui est super cher ici). Avant meme de me dire merci, elle m'a demande combien je l'avais paye. J'ai eu envie de dire que ca ne se faisait pas de demander le prix d'un cadeau, mais je n'ai rien dit.

On m'a fait remarque que j'allais parfois un peu loin dans mes blagues sur mon blog, et que mes propos etaient parfois un peu trop ethnocentristes, a la limite du raciste. Je me dis que quand meme, je sais que je suis parfois un peu maso, mais pas au point d'aller passer 5 mois en Afrique en etant raciste ! Bien sur,parfois je force un peu le trait, mais c'est pour rendre la chose plus drole pour le lecteur...Mais je me rends compte que ca donne l'impression que je vis quelque chose d'atroce. Certes, j'aime qu'on me plaigne, c'est un fait. Mais aujourd'hui, je me suis adonnee a un petit exercice...apres avoir tant critique les Africains...suis-je capable de leur trouver des points positifs ?

1/ L'inventivite des enfants. Avec une boite de Tim-tam vide et des bouchons en plastique, ils nous font une voiture. La balancoire, c'est un bidon accroche a une corde accrochee a l'abri de bois. Avec des sacs plastiques, ils nous font un ballon de foot. Bref, ils m'impressionnent. Quand je pense aux gosses d'occident qui croulent sous les jouets et sont blases d'un jouet apres avoir joue deux jours avec...ben je trouve ca cool ici.

2/ leur...disons qu'ils sont accueillants. On ne peut pas le nier. Meme si c'est pour de mauvaises raisons (quand dans la rue les gens demandent aux blacks avec qui je suis en train de marcher s'ils ne peuvent pas m'emmener chez eux, ce n'est pas pour le plaisir de me montrer leurs napperons, mais bien parce qu'ils pensent qu'ainsi, je vais leur donner du fric ou-et leur acheter quelque chose). Mais bon, c'est vrai que partout ou je vais, on m'offre the et a bouffer, et qu'on m'invite a revenir.

3/ Ils vivent au jour le jour. Je ne dirai pas sans se soucier du lendemain, car je ne pense pas que ce soit vrai. Mais tout de meme, ils sont plus cool que nous par rapport a l'avenir. Quand ils font les courses, c'est pour le repas du jour meme, c'est tout (en meme temps, ils n'ont pas trop le choix...).

4/ Ils n'ont pas de folles ambitions ou de grands reves (ils ne peuvent donc pas etre decus). Quand on leur demande quel est leur reve, ils repondent tous "etre riche". Quand je leur demande "pourquoi faire ?", ils me repondent "pour avoir de l'argent". Si je persiste, "okay, pour pour faire quoi avec cet argent ?", ils reviennent au "pour etre riche" du depart. Bref, le pauvre veut etre riche juste pour le plaisir de ne plus etre pauvre.

De retour au village, je vais chercher de l'eau a la source. J'etais en train de remplir les bidons tranquillement, (petit rappel, la source se trouve sous le sol, au milieu de rochers), quand j'entends des voix "souterraines". Je me dis "ca y'est, vla que j'ai une revelation". En fait pas du tout, c'etait juste Dory et une autre gosse qui etaient en train de me faire une blague. Il se trouve qu'il y a une sorte de passage secret, sous la terre, qui aboutit a la source. Elles ont donc debarque d'entre deux rochers, je ne savais meme pas qu'il y avait un passage !!! Donc j'ai fini de remplir mes bidons, et ensuite je leur ai demande de me montrer ce passage, car c'est trop la classe quand meme ! Je peux faire de la speleogie a deux minutes de chez moi !!!! Bon, le seul truc c'est que je balisais a mort qu'il y ait des serpents. Parfois, on devait passer dans l'eau (juste les pieds) dans le noir complet (si j'avais su, j'aurais pris ma lampe torche...), je ne savais meme pas ou il y avait des rochers et ou il fallait faire attention a la tete, je ne voyais absolument RIEN. Je suivais juste Dory aveuglement, a la voix. Si elle m'avait abandonnee au milieu de la grotte, j'aurais pu finir ma vie dans cette grotte et mourir de faim (mais pas de soif, c'est deja ca). Bref, l'Aventure ! (Mais j'ai fait un peu moins la fiere en sentant un truc mou sous mes pieds...faut pas trop reflechir...). En rentrant, Rebecca me dit qu'elle aussi y allait quand elle etait petite, mais que maintenant, elle a peur des serpents.Comme quoi j'avais raison de m'inquieter...Ah oui alors a un moment, je suis restee coincee entre deux rochers (bah oui, y'a que les gosses qui vont la-dedans, ce n'est pas fait pour les tailles adultes...). En fait il fallait passer allongee dans une fissure, et moi je m'y suis engouffree allongee sur le dos les pieds en avant. Ce n'etait pas la bonne methode. Je me suis retrouvee a avancer en mode ver de terre, anneau apres anneau, ca devait etre bien ridicule a voir pour les gosses...eux comme moi etions morts de rire.

Vendredi :

J'avais envie de voir a quoi ressemblait Paques au Kenya. Du coup Ruth et les enfants m'ont emmenee voir une messe (de paques). On est arrives a 11h, la messe ne commencait qu'une heure plus tard. Du coup j'ai organise des jeux, d'abord seulement avec "mes freres et soeurs", puis au fur a mesure que des gosses arrivaient, on les integrait a notre groupe, et Dory leur expliquait la regle du jeu en kinyore. A la fin, il y avait une bonne dizaine de gosses, moi au milieu, et les mamas africaines en train de regarder avec curiosite notre petit goupe. Nous avons joue au chef d'orchestre, au killer, et a 1-2-3 soleil ! Ca y'est, l'animatrice qui est en moi se reveille enfin !

Sinon la messe de paques, c'etait la plus mauvaise idee que j'avais eu depuis...aller voir les empreintes de dinosaures en pleine nuit, avec Patrick et Katie a Broome (Thomas avait senti le coup foireux, il etait reste dans son hamac). En fait, c'etait une messe comme les autres. Chiante. Deja, il n'y avait pas grand monde (un quart de l'eglise rempli). Bien sur, l'office etait en kinyore. Il faisait supppperrrr chaud. Et en plus ca a commence a midi. On n'a pas idee. Du coup moi je ne pensais qu'a une chose, c'etait au gros steak que j'allais me faire le lendemain a Kisumu (finalement je n'en ai meme pas mange...). Bref, a la fin, j'ai failli m'endormir. Pour ma defense, ca faisait deja 2h que je luttais, et j'avais vraiment mal dormi la veille. En plus, ils chantent des chanons qui endorment, en mode berceuses. Voila ce qu'il me faudrait le soir pour m'endormir...une chorale dans ma chambre ! C'est possible ?! Bref, rien a voir avec Paques en Pologne, que j'avais eu l'occasion de voir il y a quelques annees, et qui est beaucoup plus impressionnant !

Y'a juste deux trucs en fait qui m'ont impressionnee :

- une meuf qui s'est mise a pleurer et a repeter-hurler plein de fois le mot Jesus, alors que tout le monde etait en train de chanter une chanson qui n'avait rien a voir. Elle etait la dans son monde, la tete dans le banc de devant, en train de pleurer-hurler. Selon Rebecca, explication a posteriori, elle se repentait. Ouais ben ca fait peur moi je vous le dis.

- Une autre meuf qui s'est mise a precher en hurlant et en tapant sur le banc devant elle. Elle etait essouflee tellement elle avait hurle, apres son preche. Pire que le sport la religion, moi je vous le dis.

Bref, j'ai un peu eu l'impression d'etre dans un asile. Puis Ruth a vu que les gosses et moi en avions raz-le-cul, elle nous a dit de retourner a la maison. Heureusement parce que la messe s'est terminee a 16h. Je me demande bien ce qu'ils ont pu raconter pendant 2h de plus, mais en fait je m'en fous un peu a la reflexion. Voila, Paques au Kenya, c'etait ca. Pas de chocolat :( (pourtant j'ai des bras).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article