Semaine 1 : Rendez-vous en terre inconnue

Publié le par Manon

Samedi : Une fois n est pas coutume, mes chers parents et ma soeur preferee m ammenent a l aeroport. Sur la route, ma soeur et moi convenons d un code, dans le cas ou je me ferai enlevee. En effet, depuis un mois, je psychote quand a diverses facons de mourir. Scenario numero 1 : je me fait enlevee par des terroristes somaliens et je me retrouve enfermee dans une hutte en plein desert, violee tous les soirs par tous les terroristes. Impossible de m enfuir, je mourrai de soif dans le desert. Dans le pire des cas, je me meurs. Dans le meilleur des cas, j en reviens vivante, mais avec le sida, un peu ironique quand on sait qu une de mes missions ici sera de faire de la prevention contre le sida. Scenario numero 2 : je me fais devoree par des lions. Bref, avec ma soeur, nous convenons que j allumerai tous les soirs mon portable de 20 a 21h, pour economiser la batterie (mais pour qu on puisse me reperer grace a la puce de mon telephone). J objecte : bah oui mais comment je saurai qu il est 20h ? Je n ai pas de montre ! Helene propose alors que j allume mon telephone au coucher du soleil. Ah oui, bien vu. Sauf si bien sur je suis enfermee dans une cave et ne vois pas la lumiere du jour.

Pour me rassurer, je me dis que je ne represente aucun interet pour des terroristes, je ne suis pas journaliste ni rien (quoique, a la reflexion, je viens de signer mon premier contrat pour un article pour cosmo ! Mais bon, il ne parait qu en mai, donc je ne vais pas me faire enlever pour un pauvre article sur un sujet plus futile tu meurs qui ne concerne absolument pas les terroristes, si ?!). Comme me l'a dit Thomas, de toute facon, si je me fais enlever, ils vont vite me relacher tellement je suis chiante a hurler tout le temps, je vais les soualer ! Gigi quant a elle m'a promis d organiser un flash mob pour moi a hazebrouck, dans le cas ou je me faisais enlevee, pour faire reagir la presse (car je doute que francois hollande se bougerait pour moi !). Gigi, on n a pas parle du choix de la chanson, je te fais confiance hein !

Une fois a l aeroport, en voyant ma mere me regarder avec des yeux de cocker, je me mets a chialer. Bon allez, j y vais ! Avec ma soeur, on se demandait ce que je pourrai bien avoir a bouffer dans l avion, avec Egyptair. Je penchai pour du couscous, Helene proposa du couscous en forme de pyramide, mais non, du poulet ! Decidement, si je devais me reincarner en un animal, je prierais pour que ce ne soit pas en un poulet, car c est vraiment l animal le plus bouffe sur terre !!

J ai droit a une petite priere en arabe avant que l avion decolle, et ca y est, c est parti ! Mon voisin n est pas dans l avion depuis 5 minutes qu il ronfle deja. Et alors, absolument pas perturbe par le decollage le voisin, hein !

Le Caire - Le transfert est si bien organise que je n ai meme pas droit a un tampon Egypte sur mon passeport ! Il va falloir revenir ! Les Chinois devraient prendre exemple sur les Egyptiens ! Tiens sinon c etait drole, l avion avait a peine pose une roue sur le sol egyptien qu on entendait resonner dans tout l avion : allo ? allo ? Les trois heures de vol ont du etre dures pour certains ! Moi qui m inquietais de mon intoxication a internet, y a pire que moi !

Dimanche : Arrivee au Kenya a 3h30 du mat, sympa. Pour une fois, c etait cense etre simple, on venait me chercher, je devais juste chercher quelqu un avec une pancarte et mon nom. Sauf qu il n y a personne. Et bienvenue au Kenya ! En cet instant, je me dis que JE DETESTE VOYAGER !!!! J attends bien une heure avant de voir debarquer mon chauffeur, qui m ammene a la residance de l association. Grasse matinee. Je passe le reste de la journee a faire la sieste dans le jardin, a l ombre, car oui, il fait chaud ! Je me fais devorer par les moustiques. Je mets une heure a eplucher deux patates pendant que la meuf de l assoc en epluche 10. Je vais retirer du fric. Je regarde une serie mexicaine tellement naze que j en pleure de rire. A cote, plus belle la vie, c est du grand art.

Lundi : Appelez moi Jesus. Pauvre parmi les pauvres. Mon compte en banque est VIDE. Je pensais avoir juste assez pour payer l assoc, et il s avere qu en fait, et ben non ! Du coup, j ai l impression de vivre un deuxieme episode de l australie ! Au moins je serai sur le meme pied d egalite que les gens autour de moi...

Mardi : 8h de route jusque Kisumu, dans un matatu (sorte de minibus duquel on ressort avec des courbatures partout). Nuit a Kisumu dans une autre antenne de l assoc.

Mercredi : Arrivee dans mon village. Moi qui pensais habiter dans une petite ville...non. J habite dans un petit village tout en haut d une montagne. Y a meme pas de route qui y va. Il faut marcher pendant 20 minutes. J ai kiffe la rando en tongs avec mon gros sac de 17kg sur le dos, sous le soleil de midi. Par contre, une fois en haut, la vue est MAGNIFIQUE.

Jeudi : J habite donc chez l habitant dans une sorte de hutte-cabane, sans electricite. Quand je dis chez l habitant c est pratiquement dans son lit : la chambre de ma "mere" n est separee de la mienne que par un rideau. Du coup, j entends le moindre raclement de gorge et ronflement. Le matin, je suis reveillee par les coqs, a 4h, 5h et 6h du mat. Puis tout le monde debarque dans ma chambre pour venir chercher a bouffert car en fait, je dors dans le garde-manger... Ensuite je prends ma "douche" a l aide d une bassine, derriere l abri des vaches. Puis petit dej. Puis je vais avec Rebecca couper de l herbe pour les vaches. Il faut descendre de la montagne et couper de l herbe pendant une heure en plein soleil, puis remonter le sac tout en haut. Et pourquoi on ne fait pas plutot descendre la vache pour qu elle broute toute seule, je demande. La grosse feignasse quoi. Parce qu elle abimerait la terre. Haaa. Soudain je prends concience que la finalite de tout ca, c est d avoir du lait pour le the. Putain, ca serait moi, on tue la vache, on se fait un gros hamburger, et hop, plus de the, on boit de l eau ! Je passe le reste de la journee a me remettre des trois pauvres brins d herbe que j ai coupes.

J habite donc chez Ruth (la mere), Rebecca (la fille, 30 ans) et deux autres gosses plus petits. Le pere est mort il y a des annees. Il etait marie avec plusieurs femmes (choc pour moi en rencontrant la co-wife de ruth : comment ca, co-wife ???!).

Vendredi : Je passe la journee a glander, et a essayer d echapper aux hordes de gamins qui m observent comme un animal dans un zoo en m appelant 'muzungu' (white). Finalement, je sors mon appareil photo, pour leur plus grand plaisir. J essaie d aider Rebecca a faire la cuisine, mais je ne supporte pas de rester longtemps dans la hutte-cuisine, a cause de la fumee (et oui, on cuisine au feu de bois...!).

Samedi : Je descends de ma montagne pour me reconnecter au monde ! Bon, je me rends compte qu il est impossible d ecrire autant de details que plus haut, donc j essairai de raconter quelques trucs brievement...!

A mon retour, je compte raconter mes aventures africaines sous forme de bande-dessinee, si quelqu un sachant dessiner est tente par l aventure de co-ecrire une bd avec moi, qu il me fasse signe !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article